Depuis quelques années, les campagnes de sensibilisation sur le tri sélectif des déchets se multiplient pour qu’enfin, chaque citoyen les adopte au quotidien. Même si beaucoup de chemin reste à faire, bon nombre d’entre nous ont déjà assimilé les principes, mais quelques erreurs restent toutefois à corriger. Voici quelques erreurs de tri que nous commettons trop souvent et qu’il nous faut éviter dès à présent …

Les consignes de tri

La consigne générale est de séparer les déchets recyclables des non-recyclables. Mais encore faut-il connaître ce que l’on peut recycler ou non. D’une manière générale, ce caractère est inscrit sur l’emballage ou sur le produit, mais ce n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît puisque parmi tous les déchets recyclables, il faut encore séparer les cartons du plastique, du verre, du métal… Et, plus important encore, les consignes changent d’une commune à l’autre. C’est là que les choses se compliquent puisque le tri dépendra alors des usines de tri de la commune. En effet, des déchets recyclés à Paris ne le sont pas forcément à Nice.

Pour remédier à cela, les villes de France ont déjà pris des devants en informant les habitants de ce qu’ils doivent trier ou non. La bonne nouvelle c’est que depuis 2015, tous les déchets plastiques doivent être triés en France et ce, jusqu’en 2022, mais il faut souligner que le rythme ne sera pas le même partout.

Des objets que l’on considère « recyclables », mais qui ne le sont pas

Là aussi, nous commettons encore beaucoup trop d’erreurs d’où l’intérêt d’y remédier. Il faut alors retenir que :

  • Tout ce qui est carton se recycle et ce, quel que soit leur type
  • Les gobelets cartonnés se recyclent ce qui n’est pas le cas des gobelets de type Starbucks : ces derniers sont classés dans la catégorie « hors-foyer » et la filière publique n’est pas adaptée pour les recycler. D’ailleurs, leurs producteurs ne se chargent pas de les faire collecter ou recycler
  • Les dosettes de café ne se recyclent pas sauf mention précise : lorsqu’elles sont en aluminium, certaines collectivités les collectent. D’autres marques comme Nespresso ont, quant à elles, mis en place des circuits retour pour leurs dosettes
  • Le polystyrène ne se recycle pas

Et pour clarifier les choses, il faut savoir que vous n’avez pas à laver les produits recyclables avant de les mettre dans la poubelle adéquate puisque les usines de tri ont pour tâche de les nettoyer. La seule chose que vous devez faire, c’est de les vider avant de les jeter.

Un logo pour reconnaître les produits recyclables

Depuis le mois de janvier 2016, un nouveau logo baptisé Triman a été lancé. Tous les producteurs doivent l’apposer sur leurs produits recyclables afin d’informer les consommateurs.

Logo Point Vert

En ce qui concerne le logo Point Vert, il ne signifie pas forcément que le produit soit recyclable, mais signifie simplement que le producteur a payé pour que ses produits soient recyclés. C’est notamment le cas des emballages de jouets qui se composent de plastique collé à du carton.

Dans tous les cas, lorsqu’un produit est recyclable, il doit porter une étiquette spécifique connue par les consommateurs ou qu’il faut leur faire connaître.

Des astuces pour réduire la quantité de ses déchets

Il est effectivement possible de réduire la quantité de ses déchets et cela passe par la prévention. Cela signifie qu’il faut choisir les produits qui ont le moins d’emballages possible.

Il faut également bien rechercher le logo recyclable sur le produit pour le mettre dans la poubelle appropriée. Trop souvent, il nous arrive par exemple de jeter la bouteille de shampoing dans la poubelle de la salle de bain or c’est un déchet recyclable.

En ce qui concerne les déchets organiques, pensez à les transformer en compost pour obtenir du terreau de bonne qualité.

Retrouvez des poubelles de tri sélectif adaptés pour le quotidien chez Ekorys.

Share