Les déchets industriels sont très différents de ceux que produisent les ménages ordinaires, tant dans leur quantité que dans leur composition. Ils sont principalement produits en grande quantité et leur composition varie selon le type d’industrie dont ils proviennent. Afin de mieux comprendre, voici ce qu’il faut savoir sur les déchets industriels et leur traitement en fonction de leur type.

Les industries qui produisent ces déchets

Traitement des déchets industriels

On estime qu’en 2004, plus de 90 millions de tonnes de déchets industriels ont été produites par la France et que seulement 1/3 ont été recyclés. Puis, il faut savoir que sont qualifiés de déchets industriels les déchets provenant d’activités de production en tout genre. Ces productions peuvent être à l’échelle industrielle, artisanale, tertiaire ou commerciale parmi lesquelles on peut citer l’industrie pétrolière, les artisans, l’industrie pharmaceutique, les grands hôtels ou les usines de production et d’assemblage.

Les types de déchets industriels

Il existe trois principaux types de déchets industriels : les déchets inertes, les déchets industriels banals (DIB) et les déchets industriels spéciaux (DIS). Dans le premier type de déchets, nous avons les déchets qui ne nécessitent pas de grandes transformations lors de leur traitement. Ensuite, dans la catégorie des DIB ou déchets industriels banals, nous pouvons citer les cartons, bois, métaux, papiers et verres. Ces produits font partie des déchets non dangereux et qui peuvent être réutilisés ou recyclés. Enfin, les déchets industriels spéciaux ou DIS sont des déchets dangereux et dont le traitement est soumis à de strictes mesures de protection et à des normes législatives en tout genre. Pour ce type de déchets, nous pouvons créer trois catégories : les déchets organiques (produits par l’industrie pétrolière tels que les hydrocarbures), les déchets minéraux solides (tel que le sel cyanuré) et les déchets inorganiques liquides ou semi-liquides (bains contenant des métaux lourds et destinés à l’industrie métallurgique, etc.). Les DIS sont très dangereux et leur manipulation n’est permise qu’après avoir respecté de nombreuses règles de sécurité.

Le traitement des déchets industriels

Il faut savoir que les trois types de déchets cités précédemment ne subissent pas le même traitement. En ce qui concerne les DIS, ils sont tout d’abord stockés dans des installations adaptées à ce type de déchets ou dans des Centres d’Enfouissement Techniques (CET).

Ensuite, la partie des déchets qui ne peut être revalorisée sera transportée vers un centre de traitement où ils subiront un prétraitement en vue de leur élimination définitive. Ces prétraitements peuvent être faits de manière physico-chimique ou par une première phase d’incinération. Certains sont, par exemple, transportés dans des usines de fabrication de ciments où ils seront co-incinérés en four de cimenterie avec d’autres matériaux. Vient enfin la phase d’élimination par incinération complète.

Toutes ces phases sont minutieusement contrôlées afin d’éviter tout impact sur l’environnement et sur l’homme. En ce qui concerne les DIB et les déchets inertes, une partie de leur total est valorisée, notamment grâce à la récupération de l’énergie que fournit leur traitement par incinération ou par méthanisation tandis qu’une partie est stockée ou incinérée.

 

Share