Les déchets huileux proviennent à la fois du  secteur industriel et des petits ménages. Ils font l’objet d’un traitement assez particulier car ce sont des substances spéciales. Leur traitement nécessite parfois des mesures draconiennes et varie selon le type d’huile. Voyons ainsi comment sont traités les déchets huileux, qu’ils soient d’origine industrielle ou ménagère.

Les différents déchets huileux

Container

Parmi les déchets huileux, on peut notamment citer les boues huileuses sur les navires. Ces boues huileuses sont produites lors de la mise en marche des moteurs à propulsion des grands bateaux, paquebots ou navires militaires et /ou marchands. Outre ces boues huileuses, d’autres résidus huileux solides se forment également dans les parois du moteur lorsqu’il fonctionne sur une certaine durée. Puis, parmi les déchets huileux se trouvent également les déchets issus de chaînes de services automobiles comme les huiles usagées, issues de vidanges par exemple, de l’huile de frein… Il faut par ailleurs savoir que les résidus et déchets huileux sont classés parmi les déchets non dangereux, sauf pour ce qui est de l’huile de chauffage. Parmi ces déchets, on peut encore citer l’huile hydraulique usée, l’huile thermique et l’huile minérale. Ces ordures huileuses nécessitent un traitement à part et de nombreux traitements ont vu le jour ces dernières années, et ce même si certaines ne sont pas du goût de tous. Enfin, les déchets graisseux peuvent également provenir de particuliers ou de commerçants à l’instar des hôtels ou des restaurants.

Le traitement des déchets huileux

conteneurs

Conteneurs spécifiques

Les déchets huileux des navires sont traités selon divers processus. Les résidus d’huiles solides ou liquides peuvent par exemple être rejetés à la mer, en respectant toutefois les normes et les limites autorisées dans ce type de rejet. Ces déchets peuvent par ailleurs être transférés sur un autre navire qui se chargera de transporter l’huile usée vers un lieu de traitement. En outre, ces résidus peuvent être stockés dans des compartiments prévus à cet effet avant d’être transférés. Enfin, ils pourront être incinérés à bord même du navire mais cette étape laborieuse nécessite un long travail de séparation de l’eau et de l’huile. Pour ce qui est des résidus huileux des chaînes de service automobile, des entreprises spécialisées se chargent de leur traitement jusqu’au processus de recyclage.

Pour ce qui est des déchets huileux provenant de ménages, des stations de traitement sont équipées de cuves permettant le traitement aérobie (privé d’air et de lumière) de ces déchets graisseux. Ces déchets subiront tout d’abord un prétraitement physico-chimique pour ensuite être traités, valorisés ou éliminés. Certains déchets graisseux iront également droit vers les stations d’épuration afin d’être nettoyés pour garantir leur réutilisation. Enfin , ces déchets doivent être collectés dans des conteneurs spécifiques  comme les collecteurs de déchets huileux proposés sur Ekorys .

 

Share