C’est aux Etats-Unis que se trouve une des villes les plus propres du monde : San Francisco. En effet, cette ville prévoit, dans le cadre de la protection de l’environnement, un recyclage de 100 % des déchets qu’elle produit. Un pari fou selon certains mais qui est en voie de se réaliser et qui en vaut la chandelle. En effet, les autorités et les ménages œuvrent ensemble pour préserver la propreté de leur ville et pour assurer le recyclage de leurs déchets.

San Francisco : 100% des déchets recyclés

Le fruit d’une collaboration étroite entre les autorités et la population

Contrairement à ce qui se passe en France aujourd’hui, le tri et le recyclage sont désormais considérés comme étant un acte citoyen par la population de San Francisco. Ce changement de comportement et de mentalité est sans doute dû au fait que les campagnes de sensibilisation au tri et au recyclage sont fréquemment effectuées par les autorités de la ville. Un budget d’environ quatre millions de dollars est d’ailleurs alloué à ces initiatives chaque année depuis le lancement du projet « zéro déchet » en 2002. Les citoyens de la ville tiennent par ailleurs à garder leurs villes propres et veulent être le berceau du tri et du recyclage aux Etats-Unis, le premier pays producteur de déchets au monde. En outre, un centre de tri et de recyclage, baptisé Pier96, le plus grand centre du genre au monde, a été aménagé non loin de la ville pour accueillir les déchets et les traiter selon la demande. Les déchets organiques seront transformés en composts et serviront d’engrais à des agriculteurs de la ville, notamment aux vignobles tandis que les autres produits recyclés, à l’instar du plastique ou du carton, iront aux quatre coins de la ville, du pays et même du monde afin d’être réutilisés.

Une législation dure comme fer

Ce sont les autorités qui ont mis récemment en place une loi régissant le tri des ordures ménagères. Ils ont ainsi créé un système d’ordures simple mais très efficace : l’ordure verte pour le compost, la bleue pour le recyclable et la noire pour l’irrécupérable. Ces poubelles sont louées aux ménages qui se chargent de trier eux-mêmes leurs ordures avant que les éboueurs n’arrivent. La location de l’ordure noire étant plus chère, les ménages préfèrent optimiser leur tri pour faire des économies. Lors du passage des éboueurs, ces derniers scrutent minutieusement les poubelles qu’ils comptent collecter et informent les autorités compétentes dès qu’une infraction est commise, infraction du type bouteille de plastique dans la poubelle réservée au compost. Entre autres, des avertissements sont donnés à chaque infraction et une amende est encourue au troisième avertissement. Cette législation mise en œuvre à partir de 2009 est la garante du respect du tri et du recyclage et ce depuis la source des déchets, c’est-à-dire les ménages de San Francisco. Par ailleurs, les restaurants et les entreprises de construction œuvrent également pour ce projet en adoptant les gestes écolos liés au tri et en utilisant du matériel totalement recyclable. En somme, 100 % des déchets de la ville de San Francisco pourront dans un avenir très proche être recyclés grâce aux efforts entrepris par chaque habitant de la ville.

Share