Lors du lancement du recyclage, la France toute entière, habitants et collectivités, était de la partie. Mais cette période d’engouement fut de courte durée dans certaines communes, villes ou métropoles françaises. C’est pourquoi l’éco-organisme « Eco-emballages » a décidé de mettre en œuvre une campagne de relance du recyclage des déchets. Toutes les agglomérations ayant été dans la moyenne du côté de la gestion de leurs déchets pourront ainsi bénéficier d’une aide financière octroyée par l’organisme, à hauteur de 90 millions d’euros étalés sur trois ans, afin d’améliorer leur performance dans ce domaine vital pour l’environnement mais aussi essentiel pour le bien-être de leurs habitants.

 

40 millions d’euros pour les centres de tri

Les centres de tri sont indéniablement les moteurs du recyclage. Ils se chargent en effet du tri des déchets, même si cela est déjà plus ou moins effectué par l’habitant, de leur catégorisation (plastique, résidus huileux, etc.) et de leur transformation partielle. C’est pourquoi Eco-emballages a décidé d’octroyer la coquette somme de 40 millions d’euros aux centres de tri, éparpillés dans tout l’hexagone, qui ont fortement besoin de cette manne financière afin de réadapter leurs techniques et leurs équipements aux besoins de leur localité. Recyclage des emballages

Cet apport financier concernera en premier lieu la gestion des résidus plastiques qui composent la majeure partie des déchets que rejettent les habitants des grandes agglomérations mais également des régions rurales . Outre l’accompagnement financier, l’organisme proposera par ailleurs un accompagnement technique à certaines collectivités afin de garantir l’efficacité des plans d’actions proposés pour résoudre la question récurrente du plastique. Ces dernières se situent en effet au niveau de points stratégiques en matière de tri et certaines bénéficieront d’une aide à la sensibilisation des habitants afin de commencer la sélection des déchets en plastique avant leur arrivée dans les centres de tri.

De nombreux projets pour ce plan à l’échelle nationale

Les principaux projets de relance du recyclage (239 au total) sont issus d’appels à candidatures à l’échelle nationale et seront appliqués dans les agglomérations où le rejet de déchets par habitant est le plus dense. Ces projets concernent essentiellement la mise en œuvre de plans d’actions pour optimiser la collecte de leurs déchets, que ce soit en habitat collectif ou en apport volontaire, et surtout pour sensibiliser les habitants au recyclage. Seront concernées des agglomérations urbaines et rurales de taille moyenne, des communes mais également des métropoles à l’instar de Nîmes ou encore Paris.

Ils auront pour principal but d’améliorer la collecte de déchets dans ces zones en ajoutant des conteneurs et des bacs dans certains endroits stratégiques. Le nombre et le type de ces derniers (bacs à verre, plastique ou papier, etc.) seront déterminés par les besoins locaux et dépendront du taux de rejet d’ordures par habitant. Eco-emballages pourra ainsi compter sur une mobilisation nationale afin de relancer le recyclage qui se relâche dans certaines régions et qu’il faut améliorer quel qu’en soit le prix.

Share