Innoveox est une firme spécialisée dans le traitement des déchets toxiques. Elle vient de dévoiler son nouveau procédé pour neutraliser l’amiante à froid. Cette méthode se substitue à celle de l’enfouissement et de vitrification couramment pratiquées actuellement. Ce procédé à froid consiste à encapsuler l’amiante (qui est une substance cancérigène) dans des briques en céramique pour lui ôter son caractère offensif.

Ce traitement s’annonce comme similaire à celui de la vitrification d’amiante par le biais de torches à plasma. D’après les révélations d’Innoveox dans un communiqué, les deux procédés ont la même durée et une résistance biologique identique, mais la méthode de neutralisation à froid est moins chère et plus simple à mettre en œuvre. Sûre et efficace, cette méthode permet d’absorber un volume plus important.

Au niveau du marché en France, le principe d’enrober l’amiante pour éviter qu’elle ne se dissémine coûtera près d’un milliard d’euros dans les 10 prochaines années. Inoveox affirme que son nouveau procédé est une « une réelle alternative aux deux solutions actuelles que sont l’enfouissement et la vitrification ». De plus, elle présente l’avantage de n’engendrer aucune émission dans l’atmosphère et le bilan carbone y afférent est excellent.

Brevet de Syneox

Il s’agit d’une méthode brevetée par une filiale d’Innoveox, la société Syneox. Elle sera d’abord appliquée par des petites unités (conteneurs de 12 m de long, soit 40 pieds), que l’on pourra directement transporter sur les chantiers ou dans les milieux à traiter. De cette façon, l’amiante deviendra « inerte » pendant 1.000 à 2.000 ans, selon l’encapsulage adopté et des législations au niveau de chaque localité.

 

Au lieu d’être vendues, les unités seront plutôt commercialisées et prendront l’aspect de services, le procédé étant entièrement maîtrisé par Syneox, allant de l’automatisation à la vente de consommables. Le procédé d’inertage des cendres venant des incinérateurs ou des centrales thermiques est également en cours d’étude. Innoveox a racheté Syneox en 2014 dans l’optique de développer la technologie de la société existante depuis 2008, avec des brevets de recherche développés par le CNRS. La firme possède unité industrielle dans les Pyrénées-Atlantiques,   à Arthez-de-Béarn. De nombreuses levées de fonds ont permis à Innoveox d’entrer en Bourse à Paris en 2014 sur Alternext, une plateforme dédiée aux petites et moyennes entreprises.

Depuis 1996, tous les bâtiments doivent se conformer à la réglementation qui impose des travaux de désamiantage, dès lors que le taux d’amiante excède cinq fibres par litre d’air. Interdite depuis 1997, l’amiante reste présente dans plusieurs immeubles et équipements. Chaque année, elle cause près de 5 000 maladies reconnues comme étant en lien avec le domaine professionnel. C’est la deuxième cause de maladies professionnelles. Dans certains cas d’exposition dans le cadre du travail, une personne peut bénéficier d’une allocation de cessation anticipée d’activité.

L’amiante pourrait être encore à l’origine de milliers de décès en France d’ici 35 ans, si l’on se fie aux estimations de l’année dernière, faites par le Haut Conseil de la Santé Publique. En savoir plus sur le matériel de tri sélectif et collecte des déchets

 

Share