Les résultats de la récente étude menée par Federec sur l’industrie du recyclage sont décevants. La Fédération parle même d’année noire en ce qui concerne l’année 2015.

Un bilan catastrophique

Pour la première fois depuis son lancement, l’industrie du recyclage a dû licencier des employés en 2015. Les 1 300 entreprises qui animent le secteur, toutes filières confondues, ont effectivement dû se séparer de 1, 4 % de leur effectif salarié.

Du côté de leur chiffre d’affaires, le recul se chiffre à 6, 6 % soit quelques 8, 3 milliards d’euros.

Les investissements des professionnels du recyclage ont également connu une baisse de 9, 4 % ce qui ne cadre pas avec leur objectif de baisser les coûts du recyclage.

L'industrie du recyclage en mauvaise posture

Les causes de ce recul

Globalement, la cause générale est la baisse du prix des matières premières.

Dans l’industrie sidérurgique, la Chine inonde le marché mondial d’acier vendu à bas prix. Résultat, les métaux recyclés n’ont plus de valeur puisqu’ils coûtent désormais plus cher ou à valeur égale que les métaux de première main. En France, la quantité de métaux recyclés vendus en 2015 a chuté de 11 %.

De même, le prix du plastique vierge est à peu près le même que celui du plastique recyclé à cause de la baisse des cours du pétrole. Dans cette filière, le chiffre d’affaires est tombé à 200 millions en 2015 contre 250 millions en 2014. Les volumes vendus n’ont toutefois pas connu une chute vertigineuse ce qui indique que la baisse moyenne des prix tourne autour des 25 %.

Du côté du bois recyclé, les acheteurs se font aussi rares et les volumes stockés commencent à s’amonceler.

La goutte d’eau qui fait déborder le vase

En plus de toutes ces causes qui n’augurent rien de bon, les professionnels de l’agroalimentaire ont mis au point, à la même période, des emballages difficiles à recycler.

Pour le secteur du recyclage, c’est un autre coup dur puisque grâce à ces nouvelles matières qui coûtent moins cher et qui sont surtout plus légères, les industriels peuvent diminuer leur contribution à Eco-emballages, contribution qui est calculée en fonction du poids.

Des changements majeurs dans un secteur de plus en plus complexe

Pour les professionnels du recyclage, des changements permanents s’imposent face à l’apparition de nouveaux emballages tels que le PET Opaque. Il s’agit du matériau qui servira à fabriquer d’ici dix ans toutes les bouteilles de lait, mais les recycleurs ne savent pas comment le recycler.

De ce fait, face à la concurrence des matières premières neuves qui coûtent moins cher, face à des produits de plus en plus difficiles à recycler et face au manque de débouchés, les perspectives d’avenir pour l’industrie du recyclage restent sombres. Ses acteurs ont déjà alerté les pouvoirs publics, mais ces derniers restent, jusqu’ici, sourds à leur appel à l’aide.

Retrouvez chez Ekorys différents modèles de poubelles pour faciliter le recyclage.

Share