Le Foreztival tient son appellation de Forez et de festival. Cet évènement est organisé tous les ans depuis 11 ans et comme son nom l’indique, il se tient toujours au cœur de la plaine de Forez. Depuis ses débuts jusqu’à nos jours, il attire de plus en plus de monde.

foreztival-2015-nico-lafay-18

Trouvez plus de photos sur le site officiel Foreztival

Au cœur de la nature

C’est au sein de la plaine de Forez que les festivaliers ont décidé de déployer leurs tentes pendant toute la durée du festival. Malgré leur occupation temporaire de ce site verdoyant et riche en faune et flore, les participants prennent grand soin à ne pas dégrader l’environnement et ce lieu qui leur est prêté par les agriculteurs.

Des sacs poubelles distribués

Durant le festival, les participants ne font pas que s’amuser et profiter de cette nature généreuse. Ils ont également droit à une campagne de sensibilisation concernant le tri sélectif. D’ailleurs, en arrivant sur les lieux, deux sacs poubelles sont fournis à chaque festivalier afin que chacun puisse trier ses ordures. Le premier sac, de couleur jaune est alors destiné aux ordures recyclables tandis que le second est attribué aux ordures ménagères.

Une sensibilisation au tri sélectif

Pour chaque nouvelle édition du Foreztival, 25 bénévoles se chargent de la campagne pour le tri sélectif. Ainsi, durant le week-end, ils vont effectuer leurs missions à coup de mégaphones et haut-parleurs pour rappeler aux festivaliers ce qu’ils doivent faire. Une fois les ordures triées, ils doivent mettre le sac jaune dans une benne spécifique et c’est là que les bénévoles vont les récupérer pour effectuer un triage manuel. Ce deuxième tri leur permet de s’assurer que les festivaliers ont bien compris le concept du tri sélectif.

La sensibilisation continue après le festival

Pour les organisateurs, le festival n’est pas la seule occasion pour parler du tri sélectif, mais ils continuent leur effort après le Foreztival. En effet, durant les deux week-ends qui suivent l’évènement, des ramassages sont réalisés pour que les agriculteurs puissent retrouver leur terrain comme ils l’ont laissé c’est-à-dire propre et net. Les organisateurs tiennent toutefois à souligner que le travail n’est généralement pas énorme vu que les festivaliers, pendant toute leur occupation des lieux, restent respectueux de l’environnement. Certains vont même jusqu’à ramasser les ordures des autres sans poser de problèmes.

L’impact écologique du festival

Puisque le festival a pour but de protéger l’environnement, les organisateurs ont décidé de lancer une étude sur l’impact écologique que leur présence sur le site pouvait engendrer. Cette étude a été lancée en 2010 suite à l’évolution de la législation en ce qui concerne les sites naturels. Les résultats ont démontré que malgré l’occupation des lieux, l’impact des festivaliers était faible. Les organisateurs ne se contentent toutefois pas de cette réponse et ont   mis en place de nombreux dispositifs pour réduire cet impact déjà faible. Cette mesure a été adoptée il y a déjà cinq ans.

Share