Dans le cadre du Plan régional d’élimination des déchets d’activités de soins (Predas ayant pour objectif d’instaurer le Zéro déchet, la région Ile-de-France a édité une plaquette pour accompagner les professionnels de santé dans l’élimination des déchets relatifs à leurs activités. Il s’agit d’un document conçu sous forme de guide et de tutoriel pour montrer aux différentes filières du métier comment elles doivent jeter et éliminer ces déchets souillés et à risques.

Une nécessité pour la région Ile-de-France

Avec plus de 1 600 tonnes de déchets d’activités de soins à risques infectieux (DASRI) produits par an et ce, pour la seule région d’Ile-de-France, les élus franciliens ont décidé d’instaurer une politique pour mieux les gérer et d’entamer une procédure d’économie circulaire.

Tous les professionnels de santé libéraux (infirmiers, médecins généralistes, podologues, …) sont concernés et responsables à 100 % des déchets qu’ils génèrent dans le cadre de leur métier. Il faut savoir que les Dasri présentent des risques infectieux, toxiques, chimiques et même radioactifs pour ceux qui les manipulent au quotidien d’où l’intérêt de s’en débarrasser correctement.

Afin d’atteindre son objectif de zéro déchet, la région Ile-de-France apporte son soutien aux acteurs et aux territoires qui ont établi un projet de gestion de leurs déchets. Outre le Predas, la région a mis en place, en 2016, un dispositif baptisé « Ile-de-France propre ». Il vise, comme la plaquette, à lutter contre les dépôts sauvages de Dasri.

Ce que la plaquette propose

DASRI : un guide de sensibilisation dédié aux professionnels de santé

La plaquette nouvellement éditée leur indique comment faire pour réduire les dangers et les risques. Elle a été conçue pour sensibiliser les professionnels de santé libéraux et fournit des informations importantes sur :

  • Le tri sélectif de ces déchets infectieux
  • Leur conditionnement
  • Leur stockage
  • Le mode d’élimination approprié selon leur nature

Trois types de déchets concernés

Cette plaquette concerne trois types de déchets à savoir :

  • Les Dasri : déchets piquants, coupants, tranchants, déchets anatomiques et produits sanguins
  • Les déchets spécifiques : médicaments périmés, piles, déchets chimiques, radiographies, …
  • Les déchets assimilables aux ordures ménagères (Daom) : restes de repas, déchets issus du nettoyage, ustensiles à usage unique non souillés, emballages, …

Les professionnels pourront ainsi choisir l’emballage ou la poubelle la plus appropriée selon le type de déchets générés. Ils ont notamment le choix entre fûts, collecteurs rigides, caisses, jerricans … D’une manière globale, ces différents contenants sont tous de couleur jaune avec une mention « Déchets d’activités de soins ». Les personnes entrant en contact avec ces ordures sauront alors d’emblée à quels types de déchets elles ont affaire et prendre les précautions nécessaires pour leur manipulation.

Collaborer avec un prestataire externe spécialisé

Outre l’usage de contenants adaptés, les professionnels de santé sont aussi invités à collaborer avec des prestataires externes spécialisés dans la collecte et le traitement de ces déchets. Ils pourront les rapporter à un point de regroupement adapté et établir une convention. En Ile-de-France, ils trouveront facilement des bornes automatiques, des centres de santé, des déchetteries, des laboratoires ou encore des établissements de santé disposant de ce genre de point de collecte.

En ce qui concerne les patients qui doivent s’auto-traiter, une filière d’élimination des Dasri perforants utilisés leur est désormais dédiée.

Retrouvez chez Ekorys différents types de collecteurs Dasri

Share