Dans le cadre de la loi sur la transition énergétique du mois d’août 2015, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a publié ses recommandations quant à la collecte de déchets d’emballages et de papiers. Elle propose, pour cela, trois schémas de collecte différents parmi lesquels, espère-t-elle, les collectivités pourraient trouver la solution adaptée à leurs besoins.

Des outils d’aide à la décision

L’Ademe a tenu à préciser que ces schémas ont été édités afin d’aider les collectivités à prendre une décision sur l’endroit où jeter tel ou tel emballage. Rappelons que cette stratégie s’est déjà avérée positive pour la collecte séparée des emballages ménagers et des papiers graphiques pour qui ont été dressés trois schémas principaux :

  • Multimatériaux
  • Papier graphique / emballages hors verre
  • Papier-carton / plastiques-métaux

Les propositions de l’Ademe

Pour trancher, l’agence s’est basée sur la fréquence d’utilisation de chaque schéma. Elle a alors décidé d’écarter le schéma fibreux / non-fibreux au profit du schéma emballages / papiers. En effet, selon elle, seuls 6 % de la population auraient recours au premier schéma qui consiste à mettre d’un côté le carton et de l’autre le papier. Elle s’est alors intéressée au second schéma puisque ce dernier est déjà utilisé à larges échelles et elle propose même aux collectivités deux possibilités :

  • Mettre les papiers-emballages d’un côté et le verre de l’autre
  • Ajouter une troisième option au premier en collectant séparément les emballages plastiques et métaux

Poubelles de tri sélectif

Si une collectivité dispose d’un autre schéma directeur, l’Ademe recommande une évolution en tenant compte du renouvellement naturel des parcs de contenants.

Optimisation du tri, mais perte d’emplois

Ces schémas visent à optimiser le tri des collectes sélectives, mais engendre néanmoins le problème de suppression d’emplois. En effet, ce nouveau système implique la fermeture de petits centres de tri et d’ailleurs, la mutation a déjà commencé. D’ici 2022, sur les 240 centres aujourd’hui existants, il n’en restera plus que 120 ou 110.

Découvrez chez Ekorys différents modèles de poubelles de tri sélectif.

Share